Faut-il suivre la tendance déco ?

Chaque année, on parle de la nouvelle tendance déco à adopter. Cette année 2024 ne fait pas exception. Avec son florilège de nouveaux articles sur les blogs et sites spécialisés vous “dévoilant” la nouvelle couleur, la forme et/ou le motif à avoir dans sa déco d’intérieur. Soit ! Mais, est-ce nécessaire de suivre la tendance pour avoir une belle déco ?

On parle souvent de diktat de la mode, de la déco, ou simplement d’une tendance à suivre, de manière générale. Mais qui décide que telle couleur sera à l’honneur dans nos maisons ?

Spoiler alert ! Une tendance n’est pas un choix arbitraire décidé par une Miranda Priestley du haut de sa tour en verre. La tendance est plutôt le fruit d’un long travail d’analyse de notre société et des mouvements qui en découlent. Je vous explique comment.

Comment se créent la tendance déco ?

Il existe des gens dont c’est le métier et ils s’appellent des tendanceurs. Leur rôle n’est pas d’inventer de jolis concepts, de créer puis d’imposer des modes. Leur rôle est plutôt d’observer, d’analyser puis de retranscrire les changements, même les plus subtiles, de la société.

En fait, le job de ces tendanceurs est d’anticiper des comportements puis de vendre ou de fournir (comme vous préférez ^^) via des cahiers de tendances aux marques, tout secteurs confondus, afin de les aider à créer leurs futures collections. Ces cahiers de tendances présentent les formes, les couleurs et les mouvements du futur. Ils sont réalisés par des équipes de créatifs, de graphistes, des spécialistes du marketing, et autres sociologues qui décryptent et analysent les aspirations, habitudes et désirs des consommateurs.

En étudiant les tendances profondes, on en déduit des esthétiques. Par exemple, pendant et immédiatement après l’épisode du Covid, les besoins de repli sur soi, de confort et de douceur ont été prédominants. En les percevant correctement, on a pu les retranscrire puis adapter comme dans le domaine de la déco avec par exemple des canapés et textiles accueillants et enveloppants, du mobilier rond et des tons neutres et chaleureux. 

Pour ma part, j’ai eu la chance d’assister à plusieurs présentations de ces cahiers et c’est franchement passionnant, pour quiconque aime réfléchir et analyser les comportements de la société. On n’y voit pas la prochaine mode à proprement parlé, mais plutôt les évolutions socioculturelles. On passe en revue plusieurs items structurants de la société comme le bien-être, la nature, etc.

Les tendances à l’heure des réseaux sociaux, est-ce vraiment nécessaire ?

Pour autant, la nécessité de ces bureaux et de ces cahiers s’estompe petit à petit. De nos jours, l’hyperconnectivité permet de gommer les frontières entre les marques et les consommateurs. Permettant à ces derniers de connaître pratiquement en même temps que les professionnels les tendances de demain.

Pour qui veut, via Instagram, TikTok ou Pinterest, par exemple, il est facile d’observer les mouvements de la société, ce qui fonctionne et les “trends”.

Forcés de s’adapter, ces métiers deviennent de plus en plus des conseillers pour aider leurs clients à faire le tri dans l’océan que sont internet et les réseaux sociaux, et leur permettre de s’adapter en fonction de leur secteur d’activité.

A une époque où tout se vendait, ce qui plaisait était l’originalité. Aujourd’hui, leur rôle reste créatif, mais est surtout de permettre à leur client de minimiser les risques lorsqu’ils lancent un nouveau produit.

Quelle est mon opinion sur le sujet de la tendance déco ?

Il me semble que le métier de tendanceur a perdu de sa pertinence. L’idée est plutôt de donner une orientation et une vision des mouvements sociétaux avec des sujets de fond comme la montée en puissance des matériaux raisonnés ou encore l’économie des ressources pour le secteur du BTP, par exemple. 

Aujourd’hui, dire que telle ou telle couleur sera LA tendance de l’année me paraît présomptueux. D’abord si, parce qu’une ou un influenceur ultra mainstream peint sa maison couleur jaune poussin, il y a de fortes chances pour que cette idée influence du monde. Ensuite, parce qu’en fonction de notre place dans la société nous n’avons pas tous notion de ce qui est tendance, et ce, en même temps. Et pour illustrer, je pense par exemple au bleu canard… Oui, je suis navrée de vous annoncer que le bleu canard n’est plus à la « mode » depuis près de 10 ans (j’exagère à peine)… Alors que le vert que vous détestiez, il y a encore 5 ans, sera bientôt sur vos murs pourtant lui aussi est en passe de devenir quasi obsolète d’un point de vue de la tendance déco. ^^

Vous êtes vous déjà interrogé sur la manière dont nos goûts et nos envies évoluent au fil des années ?

On commence par voir un élément, comme une image, un motif, une forme ou d’entendre un son, et comme souvent, on le déteste. Car comme beaucoup d’être humain, nous n’aimons pas le changement. Puis à force de voir ce même élément, on s’habitue, on l’accepte et on se surprend même à commencer à l’apprécier. Puis vient la phase suivante, celle où on l’adopte.

Ces étapes sont plus ou moins rapides en fonction de notre sensibilité, de notre catégorie socioprofessionnelle, de notre métier, de notre entourage, etc. Et c’est un phénomène qui concerne tout le monde, chacun à son rythme et c’est normal. Un métier comme décoratrice d’intérieur doit normalement savoir ce qui est tendance, ce qui ne l’est plus et sentir ce qui le sera.

Puis, vient la dernière phase où après avoir aimé, on finit par passer à autre chose. Et c’est là que l’on crée des cycles de la tendance. Et parfois, ces cycles reviennent vite, très vite, trop vite. En-tout-cas, les changements, eux, vont vite. Et d’une année à l’autre, voire d’une saison à l’autre, les choses changent et parfois sans lien avec la collection précédente.

De cette effervescence émerge le concept d’intemporalité avec comme but de traverser les années. De prendre le contre-pied de la tendance justement, et de s’affranchir des calendriers fashion.

L’intemporalité comme réponse à la tendance excessive ?

La véritable tendance déco consisterait donc à ne plus tenir compte de la mode pour un intérieur qui traverse les années sans avoir besoin de tout changer d’une année à l’autre. Et c’est très souvent un voeux que mes clients me formulent. Mais je constate également que l’on confond souvent l’intemporalité avec neutralité.

Qui dit décoration intemporelle ne veut pas dire décoration neutre et sans caractère. C’est justement tout le contraire. Il s’agit plutôt de laisser toute la place à votre personnalité et votre créativité.

L’idée d’intemporalité passe obligatoirement par la définition et l’appropriation son propre style. Une décoration qui s’affranchit des codes actuelles ou passées, et qui ne ressemble qu’à vous, qu’au lieu et l’environnement dans lequel il est. Et c’est uniquement de cette manière qu’il traversera les saisons et les années. 

Réalisation : Bel Atelier – Crédit photo : Sabine Serrad

Mais alors, comment on fait ?

L’exercice consiste à définir et connaitre ses goûts, indépendamment de la mode. Faire preuve de discernement entre ce que l’on voit et ce qui fait sens pour nous. C’est à cet instant qu’intervient la notion d’émotions, de sensations et de valeurs. Se demander « quelles émotions j’aime ressentir chez moi ? », « pourquoi je tiens à cet objet ? », « quelle senteur me détend ou me vitalise », etc, est déjà un bon début, selon moi. Et chaque réponse, dépendra de chacun. Certaines personnes veulent se sentir apaisées et enveloppées chez eux, tandis que leur voisin de palier lui préfèrera peut-être retrouver tout son univers créatif et foisonnant.

Ce n’est pas un exercice facile, cela nécessite une vraie prise de recul et un sens du discernement aigu. C’est souvent à cet instant que faire appel à un tier comme une décoratrice d’intérieur ou architecte d’intérieur devient la meilleure solution.

Son rôle est de vous accompagner à créer un espace en dehors de la tendance déco mais dans l’univers qui est le vôtre. Cette collaboration doit vous permettre d’y voir clair dans vos besoins et envies, de créer une harmonie entre chaque élément permettant d’écrire une histoire unique et propre à votre intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Bel Atelier