Comment définir son budget rénovation ?

Le budget est l’un des principaux défis rencontrés par les propriétaires lors d’une rénovation. Et je constate que souvent, ces derniers ne savent pas comment définir une enveloppe pour leur budget rénovation. Or c’est une question importante qu’il ne faut pas négliger au risque d’aller au-devant de nombreuses déconvenues et déceptions.

Pourquoi doit-on définir au budget avant d’entamer des démarches auprès de professionnels ?

Je rencontre très souvent des clients qui font l’erreur de me contacter avant même d’avoir réfléchi à un budget. Parfois, ils ont un budget en tête mais ne me le communiquent pas, comme s’il s’agissait d’un tabou. Dans certains cas, ils ont défini un budget complètement déconnecté du projet qu’ils envisagent et du marché.

C’est un fait, nous vivons dans notre société où l’argent est souvent un tabou. En revanche, le rôle de votre décoratrice d’intérieur ou d’un architecte d’intérieur est de vous accompagner dans votre projet, et vous devez le voir comme un partenaire privilégié. Lui cacher ce paramètre du projet est le meilleur moyen de vous tirer une balle dans le pied. Il aura pour conséquence de faire échouer toute la collaboration et votre projet par la même occasion.

Il faut avoir conscience que l’enveloppe budgétaire va conditionner le projet. Ne pas l’évaluer en amont, vous expose au risque d’être extrêmement déçus. Mon travail, ainsi que celui de mes consoeurs et confrères, est de dessiner un projet en adéquation avec votre budget. Si nous n’avons pas une idée exacte de ce que vous pouvez/voulez mettre dans votre projet, la conception sera forcément faussée. Imaginez bien qu’un même appartement, avec un certain budget sera complètement différent de celui qui sera créé avec le double. Ce delta dépendra de la qualité des matériaux, des agencements et les finitions.

Petite précision que j’aime à préciser à mes clients est qu’avoir une enveloppe budgétaire définit en amont vous permettra de garder le contrôle sur votre projet. L’argent n’est pas un ennemi, considérez-le plutôt comme le moyen d’avoir ce que vous voulez.

Mais alors, comment réfléchir à un budget rénovation cohérent ?

Etape 1 : être à l’écoute du marché

Pour commencer le processus de réflexion autour de votre enveloppe travaux, renseignez-vous sur les prix et tarifs pratiqués. Demandez à vos amis, familles et proches le montant de leurs travaux. Cherchez sur internet les prix pratiqués actuellement sur le marché. Mais surtout ne vous fiez pas à des travaux que vous auriez entrepris il y a 5-10 ans, les prix évoluent tellement vite que ce n’est pas une bonne base de référence.

Etape 2 : lister les postes à changer

N’hésitez pas à formaliser sur une feuille des postes (ou lots) où vous voulez faire des changements (ex : sols, cuisine, revêtements muraux, refaire l’électricité, etc).

D’une part, cette méthode va vous permettre d’avoir une vision claire de l’ampleur des travaux. D’autre part, de faire une estimation “à la louche” du budget rénovation dont vous avez besoin.

Pour vous aider, on calcule souvent un ratio par rapport au mètre carré à rénover :

  • A savoir que pour une rénovation légère, c’est à dire un rafraîchissement comme des travaux de peinture, le changement de sols ou encore le remplacement de certains équipements, il faut compter en moyenne un budget entre 200 et 500 euros TTC du mètre carré.
  • Pour une rénovation complète, soit des travaux incluant l’électricité, la plomberie, les peintures, les sols et divers postes comme des agencements sur mesure, il faut compter entre 900 et 1600 € TTC du mètre carré.
  • Et si c’est une rénovation lourde comme la modification des structures, l’isolation, toitures et menuiseries extérieures, vous devrez prévoir un budget plutôt entre 1600 et 2000 € TTC du mètre carré.

Evidemment, ces chiffres sont donnés à titre indicatif, ils peuvent varier en fonction du marché, de votre secteur géographique, de la complexité des travaux et de la qualité des matériaux utilisés. Ce dernier paramètre me mène naturellement à la troisième étape.

Etape 3 : définir le niveau de qualité que vous voulez

Vous devez définir si vous voulez partir sur un niveau de qualité de finitions élevés ou non. Si vous désirez du marbre et du chêne massif dans votre intérieur, il est évident que le budget ne sera pas le même que si vous avez envie de vous diriger vers du stratifié. Idem, si vous avez envie d’un intérieur 100% personnalisé, ou si vous préférez vous fournir dans la grande distribution.

Avoir une vision réaliste de ce que l’on attend est essentiellement pour que votre budget ne soit pas décorrélé de la réalité.

Et ensuite ?

Pour avoir une idée plus précise encore, c’est là qu’intervient tous les partenaires et prestataires avec lesquels vous allez travailler pour votre projet.

C’est à cette étape, qu’ils vont être en capacité de vous aider à affiner votre budget. Notamment, avec la création d’un projet réalisé par la décoratrice et/ou architecte d’intérieur, ainsi que les devis des travaux à mettre au regard de vos attentes.

Une fois ces premiers chiffrages transmis, il sera toujours temps de faire des arbitrages, des compromis ou encore temporiser.

Cette solution sera plus douce que de devoir renoncer à l’intégralité de votre projet, tout ça parce que vous avez créé (ou fait créer) un projet qui n’est pas en adéquation avec votre budget rénovation.

Alors, prêts à créer votre projet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Bel Atelier