Rénovation complète d’un appartement à Avignon

Ceux qui me suivent sur Instagram voient depuis plusieurs jours quelques photos d’un appartement rénové. Ou plus exactement un projet de rénovation complète réalisée à Avignon, fin d’année 2019, début 2020. Concernant la manière dont j’allais pouvoir présenter ici le projet finalisé, j’hésitais entre plusieurs formats. Je vous ai donc demandé sur votre avis sur l’article que vous vouliez. Et la grande majorité a souhaité un sujet complet avec l’avant projet, le suivi et les photos du résultat.

Alors en bonne élève, je m’exécute ! 🙂 Ça tombe plutôt bien, c’est ce que j’avais en tête. Il est donc maintenant temps de vous présenter le projet dans son intégralité. Préparez un thé, un ou deux biscuits, et c’est parti ! ^^

Bonne lecture !

Le projet

Avant toute chose, je tiens à préciser que c’est un projet que j’aime beaucoup, d’abord parce qu’il s’agit d’un projet de grande envergure. La salle de bain est mon premier projet en tant que décoratrice. Mais je l’aime particulièrement aussi parce que j’avais carte blanche sur l’ensemble du projet. Et ça croyez-moi, en tant que décoratrice c’est un vrai plaisir.

Avec, évidemment, l’entière confiance de ma cliente, je me suis occupée de toute l’étude, la mise en oeuvre et le suivi de chantier.

Pour en revenir au début : c’est après à un gros dégât des eaux dans sa salle de bain, que la propriétaire m’a sollicitée. Suite à la remise des planches et du projet « papier », elle trouvait dommage d’avoir une belle salle de bain dans un appartement vieillot et d’attendre quelques années pour rénover la suite. Elle s’est alors décidée à poursuivre le projet sur l’ensemble de l’appartement… et me le confier !

Pour ceux qui suivent mes aventures de près, le projet a été vraiment long. Ce n’est pas tant l’étude du projet, mais plutôt les temps d’attente. Entre avoir l’accord auprès des assureurs à cause du dégât des eaux et un gros litige avec la copropriété, ça n’en finissait plus. Puis une fois les travaux achevés, la déco n’a pu être terminée qu’après les deux confinements que l’on vient de vivre.

Bref, passons aux choses sérieuses !

La salle de bain et les toilettes : Avant/Pendant

Dans cette salle de bain et toilettes, très vieillots, mal organisés et abimés par l’humidité, nous avons tout revu. Tout d’abord, nous avons fait le choix de supprimer la baignoire au profit d’une douche et d’un espace de rangement. Ce parti-pris correspond aux habitudes et aux envies de la cliente. Par manque de place, elle utilisait le couloir pour stocker ses affaires de salle de bain, pour y remédier, nous avons voulu ajouter un espace de rangement.

C’est simple, lors de la phase de démolition, tout a disparu, sauf le sol que nous avons directement recouvert. On a fait place nette pour tout recommencer. Ces premiers jours sont très impressionnants pour ceux qui n’ont pas l’habitude. C’est une étape assez rapide et très bruyante.

Deuxième semaine, tout se transforme et on commence à deviner le projet. C’est notamment avec la pose du carrelage que l’on commence à se rendre compte des volumes et du projet.

Au bout de la troisième semaine, les pièces retrouvent leur fonction. Les meubles sont montés, la paroi de douche est installée, tout comme la robinetterie. Il ne reste plus qu’a faire les premiers tests de mise en eaux…

La salle de bain et les toilettes : Après

Dans cette petite salle de bain sans fenêtre, nous souhaitions jouer un maximum sur la clarté. Et pour cela nous avons opté pour des carreaux blancs brillants et de la peinture blanche.

Pour donner du caractère à l’ensemble, le sol est recouvert avec un subliiiiiime carrelage effet carreaux de ciment rose. Et je peux vous dire, que lorsqu’on l’a vu, ll nous a fait littéralement craquer.

La chambre : Avant/Pendant

Là, les travaux n’ont pas été de grande envergure. On a simplement retiré l’ancien vinyle du sol pour ensuite poser un parquet stratifié effet chêne clair. Evidemment, peinture. Et surtout, nous avons fait déplacer le cumulus, qui prenait trop de place dans la cuisine, pour le mettre dans le grand placard de la chambre qui lui était « trop grand » (pour les besoins de la propriétaire).

La chambre : Après

Tout comme les pièces d’eaux, la propriétaire voulait du rose dans sa chambre, tout en restant naturelle et confortable.

Ce que je voulais éviter à tout prix, c’est de créer un effet « cave » en surchargeant la pièce. En effet, l’appartement étant situé au rez-de-chaussé, il ne bénéficie pas d’une lumière naturelle optimale.

Nous nous sommes limitées à quelques ajouts déco, comme la tête de lit, des tables de chevet et quelques décos murales.

Le séjour : Avant/Pendant

C’est ici que la transformation est la plus spectaculaire !

Au départ, la kitchenette – orange – était toute petite, avec peu de surface de travail et de rangement. Le cellier prenait quasiment la moitié de la surface de la cuisine. S’agissant d’un petit appartement, il n’y avait pas la place pour un véritable coin repas, un bar acheté en commerce installé dans le salon faisait office de table à manger. Le canapé, qu’en à lui, était adossé à la cloison du cellier.

L’appartement est vide, prêt à être démoli
Démolition en cours

Les artisans se sont d’abord attelés à déposer la cloison et les impostes de portes. Quelques heures ont suffi à en venir à bout pour ouvrir l’espace et enfin donner la profondeur et la perspective que l’on recherchait.

Une fois complètement vide, le plombier a pu raccorder et alimenter la cuisine selon les plans. L’électricien a fait de nombreuses saignées pour les gaines. Pendant plusieurs années, les architectes DPLG qui concevaient les appartements et immeubles avaient la fâcheuse tendance à ne pas mettre de plafonnier et minimiser les prises électriques. Nous avons donc dû remédier à ça en modifiant le plan électrique.

Une fois le travail de « fond » fait, on passe à la reconstruction. Cette étape très importante est pour beaucoup de néophytes un moment de grande frustration et d’angoisse. C’est une étape plutôt longue où peu de choses semblent changer. Ils ne voient donc pas le projet avancer, ils ont l’impression que le projet stagne, qu’ils n’auront jamais le résultat désiré, voir que ça va rester comme ça. C’est un moment très stressant, bien plus que la phase de démolition, étrangement. C’est aussi là que notre métier est important, on veille à ce que tout se déroule comme nous l’avions prévu, tout en faisant des reportings réguliers.

Prêt pour la reconstruction

Dans la cuisine, on a créé un faux-plafond pour ajouter des spots lumineux, faire passer le technique et délimiter l’espace cuisine.

Puis, le peintre entre en scène… Et je peux vous dire qu’entre les saignées de l’électricien, le plafond et certains murs en gouttelettes, il y avait pas mal de boulot pour lui. Il a lissé l’intégralité du plafond, pour donner un rendu uniforme, tout comme certains murs.

Situé en rez-de-chaussé donnant sur un petit jardin arboré, dans le sud de la France, là où je le rappelle on aime vivre dehors la moitié de l’année… avec la contrainte qu’il s’agit d’un petit T2. Nous voulions dans cet appartement, la nature s’invite aussi à l’intérieur, tout en le rendant lumineux et invitant.

Et pour cela, j’ai choisi la faïence de la cuisine effet carreaux de ciment (naturel) vert (nature, plantes, etc.) avec un calepinage en forme de soleil (cigale, bronzage, piscine, apéro, etc.). Puis pour poursuivre l’idée de départ, j’ai sélectionné un joli vert, très frais, pour peindre le mur en face des fenêtres.

Plutôt que de la cacher, on a aussi peint la gaine technique dans la cuisine. En décoration, on aime mettre l’accent sur les défauts de l’appartement, ici c’était le cas. Ce petit bout de mur m’a bien embêté lors de la conception de la cuisine. Mais on n’avait pas d’autre choix que de le garder, alors j’en ai fait mon parti et je l’ai sublimé.

C’est tout propre !

Puis, le solier fait son apparition pour la pose le beau parquet. Le même que dans la chambre, pour créer un ensemble homogène et coordonné. Et comme dans la salle de bain, dès que le sol a été là, posé, on a commencé à voir l’appartement tel qu’on l’avait imaginé sur les plans.

La cuisine a été livrée, on est envahit !

La dernière grande étape, et pas des moindres : la cuisine. Et dans un petit appartement de 50 m2, recevoir une cuisine ça prend de la place. On ne pouvait littéralement plus circuler ! Heureusement, les poseurs sont habitués et ont jonglé. En une journée de travail, la cuisine était entièrement montée et prête pour son premier repas. Incroyable d’efficacité !

Le séjour : Après

Je vous le disais, le changement ici est spectaculaire ! On passe d’une kitchenette et d’un mini cellier par une grande et belle cuisine. Non seulement, elle est belle mais elle est aussi très fonctionnelle. On a multiplié les placards et rangements, la surface de travail, on a réfléchi à chaque élément, leur disposition, leur ergonomie, leur fonction, bref tout est pensé pour que la cuisine soit un véritable lieu de vie, pratique et agréable. Et qu’elle devienne le coeur de l’appartement.

La pièce de vie étant plutôt petite, j’ai choisi de créer un grand bar convivial. Un lieu où l’on se sent à l’aise et qui donne envie de boire un thé, ou quelque chose d’un peu plus fort ^^, avec ses amis.

L’espace salon est maintenant inversé, le canapé fait face à la cuisine pour ouvrir l’espace et créer un séjour ouvert et agréable. Et pour créer une harmonie, j’ai voulu intégrer la télé à la cuisine en prolongeant les modules.

Allez pour une fois, je ne fais pas trop de bavardages, rien de mieux que les photos pour vous montrer le résultat de la rénovation. Perso, je trouve le résultat assez génial… Et vous qu’est-ce que vous pensez de cette rénovation ?

Bon évidemment, je l’ai fait plutôt courte mon histoire sur cette rénovation… Mais j’espère qu’elle vous aura plu.

N’hésitez à me dire ce que vous en pensez en commentaire. Pour me contacter, rien de plus simple, cliquez ici.

A très vite

Célia

Décoratrice d’intérieur à Tassin-la-demi-lune

Décoratrice d’intérieur installée à Tassin-la-demi-lune, j’interviens dans tous les Monts d’Or, Ecully, Dardilly, Charbonnières-les-bains, la Métropole de Lyon, Villefranche, Saint-Priest, Vénissieux, Vienne, Tignieu-Jameyzieu, etc. pour n’en citer que quelques uns.